dimanche, 17 décembre, 2017

Les Tsiganes et les Juifs: Un lien profond?

On évoque souvent les 10 tribus perdues et nombreux sont ceux qui s’attachent à les retrouver.

Samuel Abucaya, francophone vivant à Kohav Yaacov, en fait partie. Il pense avoir trouvé les descendants de la tribu de Chimon: ce seraient les Tsiganes. Il en fait son cheval de bataille et a organisé au mois de novembre plusieurs rencontres à Jérusalem avec des représentants de la communauté tsigane, créant ainsi le premier forum judéo-tsigane.

 

Le P’tit Hebdo: Pourquoi vous êtes-vous intéressé aux Tsiganes?

Samuel Abucaya: J’ai fait techouva à l’âge de 35 ans et lorsque j’ai commencé à étudier, je me suis posé beaucoup de questions auxquelles j’attendais des réponses d’adultes. J’ai donc étudié le Tana’h en profondeur. J’ai découvert le sujet des Tsiganes, par hasard. Ils sont évoqués dans nos textes et ne sont autres que des descendants de la tribu de Chimon, une des tribus les plus importantes et les plus obscures de notre histoire.

 

Lph: Comment cet intérêt s’est-il traduit dans vos actes?

S.A.: J’ai pris contact avec des représentants de la communauté tsigane, il y a quatre ans maintenant. En fait, en France, j’ai grandi avec eux et j’avais déjà pu constater qu’ils avaient des coutumes semblables aux nôtres, comme celle de ne pas manger de viande en période de deuil ou de ne pas s’assimiler. Par ailleurs, les Juifs et les Tsiganes sont les deux seuls peuples qu’Hitler a voulu exterminer en tant que tels.

 

Lph: Cherchez-vous à dire que les Tsiganes sont Juifs?

S.A.: Tout porte à croire qu’ils l’étaient à l’origine. Avec les années, ils ont perdu la pratique et certains éléments étrangers à Israël se sont greffés. Il ressort des discussions que j’ai avec eux, qu’ils savent de génération en génération qu’ils sont liés au peuple juif. Ils sont d’ailleurs très heureux que je sois entré en contact avec eux à ce sujet.

Lph: Les Juifs sont souvent réticents à ce genre de théorie que vous évoquez. Etes-vous conscient que vous posez une question au potentiel « explosif »?

S.A.: Il ne s’agit pas non plus de faire rentrer n’importe qui dans notre peuple. Si j’en suis à nouer des contacts sérieux avec les communautés tsiganes c’est que j’ai des éléments concrets.

 

Lph: Etes-vous suivi dans vos démarches par des autorités rabbiniques?

S.A.: Je mène mes recherches et je consulte parfois des érudits en Torah. Pour le moment aucune autorité rabbinique, au sens strict du terme, ne me suit. Mais c’est tout le but de ma démarche aujourd’hui avec le forum judéo-tsigane: expliquer, démontrer, apporter le maximum de preuves de la filiation entre le peuple tsigane et le peuple juif. Ensuite nous irons voir les autorités rabbiniques et hala’hiques.

 

Lph: Quel est le bilan de ces premières rencontres?

S.A.: Très positif. C’est une véritable onde de choc. Mon projet suscite beaucoup d’intérêt et le monde tsigane se mobilise. Je sais que cela peut paraitre absurde pour beaucoup aujourd’hui, mais je suis convaincu de ce que j’avance. Et la vérité finit toujours par éclater, en tout cas j’y travaille.

 

Propos recueillis par Guitel Ben-Ishay

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaires

  • Jean du caillou

    4 décembre 2017

    Mais tout homme est juif ! Les hommes qui se disent juifs ne le sont pas plus qu’un autre puisque tout homme qui épouse une juive donne naissance à un juif automatiquement . Un homme juif c’est à dire de mère juive ne donne pas automatiquement un juif quand sa femme n’est pas juive . Seule une femme de mère juive est une vraie juive . Bizarre tout ça .

    Replay
  • Demi-lune

    5 décembre 2017

    Vous dites que vous considérez « la Communauté Tsigane comme faisant partie des descendants de Shimon » et que vous en relevez des preuves dans le Tana’h. Pourquoi pas ? Je ne demande qu’à voir et cela m’intéresse beaucoup. Il est vrai qu’il existe une grande communauté de destin entre les Tziganes et les Juifs, peuples sans terre, errant à travers l’Europe, chassés et persécutés, objets de la même volonté exterminatrice de la part d’Hitler… Admettons qu’un jour prochain, cette thèse soit établie et reconnue, de là à dire qu’AUJOURD’HUI, cette communauté est « formée de Juifs à part entière, non de Juifs du passé », il y a un gouffre. Même s’ils ont conservé, dites-vous, certains rituels, ils sont largement christianisés depuis des siècles. Cela fait une très grande différence et n’a rien à voir par exemple avec la situation des Juifs éthiopiens qui ont de tous temps étudié la Torah et pratiqué ses enseignements tout au moins ceux qui leur ont été transmis (d’avant la Michna). Il faudrait donc qu’il y ait de la part des Tziganes eux-mêmes une reconnaissance de leurs propres origines et une volonté de retrouver leurs racines et d’abandonner les cultes qui sont les leurs aujourd’hui. Avant-même que les autorités rabbiniques aient à se prononcer sur quoi que ce soit.

    Replay
  • Macronyme-Crimeur-Contre-L'Humanité

    5 décembre 2017

    Une tribu de perdue, 10 de retrouvées….à en croire l’article.
    A ce rythme là, on va finir par croire que le Vatican abrite une des tribus perdue. LOL

    Replay
  • WILLIAM

    5 décembre 2017

    J’avais déjà entendu que les Tsiganes venaient d’Inde. Cependant ils n’y ont jamais été accepté et représentaient une caste à part entière peut être même encore plus mal vue que les intouchables. En tout cas, ils s’y voyaient montrés du doigts comme « étrangers ».
    Peut-être s’agissait-il d’Israélites exilés par les Assyriens…. J’attends les preuves…

    Replay
  • Klod

    6 décembre 2017

    Il faudrait expliquer pourquoi ils parlent une langue très proche du sanscrit…

    Sur le fond, pourquoi pas… Un même destin…

    Replay

Laisser un commentaire

×
×