mercredi, 20 juin, 2018

La révolte des femmes de Samarie

Des dizaines de femmes de Samarie, dont des veuves, mères ou soeurs endeuillées par le terrorisme ont adressé une lettre urgente et vive au Premier ministre Binyamin Netanyahou ainsi qu’au chef d’Etat-major Gadi Eizencot. Parmi elles Adva Bitton, la maman de la petite Adèle hy”d, Tsouria Breuer, fille de Guilad Zar hy”d ou encore Taama Yakobson, la soeur du rav Eitam Henkin hy”d. L’initiative en revient à Batya Lesser, membre du comité central du Ihoud Ha-Leoumi et fille de l’ancien président du conseil régional de Samarie Gershon Messika.

Dans cette lettre elles appellent le gouvernement et Tsahal à rétablir la dissuasion et la sécurité sur les routes de Samarie,  notamment en réinstallant des contrôles aux sorties des villes arabes.

La lettre dit entre autres: “C’est dans la douleur que nous vous écrivons en tant que mères habitant en Judée et en Samarie. Notre esprit est sans cesse préoccupé par l’attentat à venir. Nous sentons la tension dans l’air et c’est pour nous comme une bombe à retardement. Il y a deux jours un terrible attentat a détruit une famille et laissé une veuve avec six enfants. Les assassins courent toujours et voilà, nous sommes revenus à la routine. Depuis quand sommes nous devenus si indifférents? Pourquoi est-il si facile de sortir de Ramallah et Suchem ou d’y entrer? Pourquoi n’y a-t-il plus de barrages militaires?  (…) Leur vie se poursuit comme si de rien n’était, ils sourient et expriment leur joie (…) Il est possible d’éviter cela, il est possible de vaincre l’ennemi et de protéger les habitants juifs mais pour cela il faut que Tsahal ait les mains libres comme ce fut le cas à une époque. Apparemment, il  a été décidé de donner la priorité au bien-être des habitants arabes par rapport à la vie des juifs…

Les amies de Yaël Sheva’h, la veuve du rav Raziel hy”d ont annoncé qu’elles feront une “Marche des mères” mardi prochain à Tel-Aviv. Elles entendent protester contre la politique de retenue menée par le gouvernement et exiger la sécurité sur les routes et dans les maisons.

“Nous ne voulons pas être les prochaines veuves ou orphelines”, écrivent-elles.

Vidéo:

Photo

Photo

 

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !