vendredi, 20 juillet, 2018

Le Prince Albert de Monaco sur le campus de l’Université de Tel-Aviv

Le Prince Albert II de Monaco était hier 12 juin 2018 sur le campus de l’Université de Tel-Aviv, où il a été reçu par le Prof. Joseph Klafter, Président de l’Université, le Prof. Jacob Frenkel, président du conseil des gouverneurs et Amos Elad, vice-président. Il y a rencontré de nombreux chercheurs et étudiants, et y a reçu le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Tel-Aviv, au cours d’une cérémonie festive qui s’est déroulée dans le bâtiment Porter des Etudes sur l’Environnement, une de ses préoccupations centrales depuis de nombreuses années.
Le Prince était accompagné de son conseiller en communication, David Tomatis, de Bernard Fautrier, secrétaire général de la Fondation Prince Albert, et de son aide de camp, le Lieutenant-colonel Michaël Benichou. Participaient également à la visite Ilan Beck, consul de Monaco à Tel-Aviv, le Prof. François Heilbronn, président de l’Association française de l’Université de Tel-Aviv, Danielle Schemoul, déléguée générale de l’association et Agnès Goldman, déléguée générale de l’Association francophone.

Le titre de Docteur honoris causa de l’Université lui a été remis “En reconnaissance de son engagement profond en faveur de la préservation de l’environnement au bénéfice des générations futures, ses efforts pour la promotion de la coopération multilatérale en vue du développement de nouvelles solutions aux défis environnementaux, en particulier liés au climat, à l’eau et à la biodiversité; ses liens chaleureux avec la communauté juive de Monaco, et sa longue amitié et son soutien pour Israël et le peuple juif”.

“l’UTA est en pointe dans les domaines de la préservation, de l’optimisation et de l’utilisation de l’eau”

“C’est un grand honneur pour moi de recevoir, au titre de mon engagement pour la protection de notre environnement, la distinction de Docteur honoris causa de la prestigieuse Université de Tel-Aviv”, a déclaré le Prince. “Grâce aux travaux de ses brillants chercheurs et aux techniques d’avant-garde en matière d’irrigation pour le développement de l’agriculture en milieu aride et désertique, l’UTA est en pointe dans les domaines de la préservation, de l’optimisation et de l’utilisation de l’eau, un bien devenu si précieux pour notre planète, ses habitants et sa biodiversité. C’est aussi un domaine d’action prioritaire pour la Fondation Prince Albert II que j’ai fondée en 2006”.

La visite du Prince a débuté par une rencontre avec Shlomo Nimrodi, CEO de Ramot, la société de transfert de technologie de l’UTA, qui a présenté l’Université comme un vivier de startups, caractéristique s’expliquant tout d’abord par son excellence scientifique : l’UTA est la 3e institution en Europe pour le nombre de bourses accordées par le Conseil européen de la recherche (ERC) à des jeunes chercheurs, et se classe à la 9e place dans le monde (1ère en dehors de Etats-Unis), pour le nombre de ses anciens diplômés devenus entrepreneurs, et à la 8e pour la création de ‘licornes’, startups valorisées à plus d’un milliard de dollars. “Israël est un petit pays sans marché local, ce qui force les jeunes entrepreneurs à se diriger directement vers le marché mondial”, a expliqué Nimrod Cohen, directeur de Tau Venture, le fonds de capital-risque établi par l’Université en avril dernier pour les startups montées par ses anciens étudiants. ” 50% des entrepreneurs israéliens ont un lien avec l’UTA, nous avons quelque chose d’unique “, a-t-il ajouté.

Cinéma, environnement et biodiversité

Le Prince s’est ensuite rendu à l’Ecole de Cinéma et Télévision Steve Tisch sur le campus; il y a été reçu dans le laboratoire de media numérique, où les étudiants lui ont fait expérimenter leurs projets de réalité virtuelle. “Nous sommes très fiers de nos étudiants qui obtiennent régulièrement de nombreux prix internationaux”, a déclaré le Prof. Raz Yosef, directeur de l’Ecole. “Nous voulons montrer que le cinéma est toujours pertinent pour les jeunes d’aujourd’hui, à l’ère de la communication numérique “, a affirmé pour sa part le Dr. Udi Ben-Arie, directeur du programme de media numériques. Le Prince a ensuite assisté à la projection d’un émouvant petit film à la mémoire de sa mère, l’actrice américaine Grâce Kelly, réalisé par une étudiante de l’Ecole.

Le déjeuner, qui s’est déroulé au Centre de la Fondation Adélis, a été l’occasion pour le Prince Albert de s’entretenir à bâtons rompus avec des étudiants de la Faculté d’Ingénierie, du Centre Manna pour la sécurité alimentaire, de l’Ecole des études sur l’Environnement, de l’Ecole des Neurosciences et de l’Ecole d’Informatique.

La journée s’est poursuivie avec la visite du bâtiment de l’Ecole Porter des Etudes sur l’Environnement, l’édifice le plus écologique d’Israël, qui a obtenu en décembre 2014 le “Leed Platinum”, norme américaine la plus élevé de qualité environnementale pour la construction. L’Ecole Porter héberge également l’accélérateur de startups de l’UTA dans le domaine des transports intelligents. Au cours de la visite, le Prince a rencontré le Prof. Daniel Chamovitz, Doyen de la Faculté des Sciences de la vie et le Prof. Yossi Rosenwaks, Doyen de la Faculté d’ingénierie et fondateur du centre des énergies renouvelables, qui travaille notamment à la transformation des algues en biocarburants. Le Prof. Colin Price, directeur de l’Ecole des Sciences de l’environnement a présenté entre autre les nouveaux mini-satellites de contrôle de la pollution de l’air à partir de l’espace mis au point à l’UTA, dont deux sont déjà en orbite.

Collaboration avec l’Université de Tel-Aviv

Enfin, le Prince Albert et sa délégation ont visité le nouveau Musée Steinhardt d’Histoire naturelle de l’UTA, Centre national israélien d’études sur la biodiversité, premier en son genre au Moyen-Orient, qui renferme plus de 5 millions de spécimens d’animaux racontant l’histoire de la région depuis un milliard et demi d’années. La visite a été conduite par le Prof. Tamar Dayan, Directrice et fondatrice du Musée. En construction depuis 2015, le nouveau Musée ouvrira ses portes au public le 2 juillet.

Le Prince Albert II, fils de la Princesse Grace et du Prince Rainier III, a accédé au trône en 2005. Depuis, il n’a cessé d’exercer son influence dans le monde en faveur de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de la biodiversité et de l’environnement, en particulier l’environnement marin. Seul chef d’Etat en titre à avoir visité le Pôle nord, en 2006, il est par ailleurs conseiller pour l’organisation Orphans International, association caritative créée pour le logement et l’éducation des enfants orphelins et abandonnés. En 2015, au cours d’une cérémonie d’inauguration d’une stèle à la mémoire des Juifs de Monaco qui ont péri pendant l’Holocauste, il a demandé pardon pour l’extradition des Juifs aux nazis par la police de Monaco dans la nuit du 27 au 28 août 1942.

L’Université de Tel-Aviv et la Principauté de Monaco coopèrent dans différents domaines. En décembre dernier un colloque scientifique en partenariat entre l’UTA et la Fondation Prince Albert II s’est déroulé dans la Principauté, sous le haut patronage du Prince, avec la participation d’une délégation de l’Université dirigée par le Prof. Klafter, sur le thème de la préservation de l’environnement, le développement des villes intelligentes et l’écologie.

 

Photos: Chen Galili

Source: Les Amis français de l’Université de Tel Aviv

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !