mercredi, 15 août, 2018

Un ancien ministre compare Ayelet Shaked à Goebbels!

Le discours nazificateur n’est hélas pas propre à la propagande arabe palestinienne ou à celle des députés arabes à la Knesset. Les termes empruntés à cette période noire de l’Histoire sont encore légion dans les débats politiques en Israël.

Curieusement, lundi matin, certains médias ouvraient leur édition en critiquant des propos écrits par Yaïr Netanyahou, qui dénonçait justement cette mode malsaine et inadmissible. Dans un post très incisif, le fils du Premier ministre écrivait à propos des réactions hystériques de la gauche israélienne face à la Loi de la Nation: “L’ignominie des bolchéviques de la gauche, qui traite la droite de ‘nazis’ et de ‘fascistes’ n’est pas un phénomène nouveau. Déjà à l’époque, Jabotinsky était surnommé ‘Vladimir Hitler’ par ses opposants de gauche”.

Ces médias qui ont voulu ouvrir la journée en s’en prenant une nouvelle fois à un membre de la famille Netanyahou auraient mieux fait de parler d’une chose très grave quant à elle, et qui de plus donne raison au fils du Premier  ministre.

L’ancien ministre Yossef Paritzky (à l’époque membre du parti Chinouï de Tommy Lapid) a comparé la ministre de la Justice Ayelet Shaked au ministre de la Propagande nazie Joseph Goebbels. Ce n’est pas la première fois que cet homme grossier s’attaque à la ministre au moyen de propos sexistes et d’allusions de très mauvais goût: “Elle est belle comme les femmes du IIIe Reich et elle mériterait que sa photo apparaisse sur les calendriers qui sont accrochés dans les garages automobiles”, avait-il déclaré après sa nomination au ministère de la Justice.

Cette fois-ci, l’ancien ministre a pris prétexte d’une photo publiée dimanche par Ayelet Shaked, main dans la main avec son mari qui venait d’effectuer son dernier vol en tant que pilote de chasse. Quoi de plus banal!

Mais pour Yossef Paritzky, l’intention de la ministre était machiavélique!! Il écrit: “Ne vous trompez pas! Cette photo sympathique et attendrissante de la ministre de la Justice et de son mari n’a pas été choisie au hasard. Une connaissance à moi a écrit: ‘Oublions la politique, quel beau couple!’ Justement non! C’est la politique dans toute sa splendeur! Déjà en Allemagne nazie, Goebbels avait compris que pour présenter de manière positive le fascisme et le nazisme il fallait publier des images de jolies personnes. La beauté permet de rendre l’horreur acceptable. Les gens crédules se disent (en voyant cette photo): ‘Il est impossible qu’une personne aussi belle et particulière puisse faire du mal. Mais elle fait beaucoup de mal. Et plus ce genre de photos seront publiées, plus le mal prendra le dessus”.

On ne peut qu’être pris de nausée face à cet ancien politicien qui ne cache jamais sa haine pour les gens de droite et pour les religieux.

Betzalel Smotrich (Habayit Hayehoudi) a pris la défense de la ministre: “Ces propos sont une véritable banalisation de la Shoah qui n’a pas sa place dans le débat public en Israël. Les électeurs israéliens ont exclut ce méchant homme de la vie politique est c’est très bien ainsi”. En effet, ayant obtenu 15 députés (386.000 voix) aux élections de janvier 2003, le parti Chinouï qui se présentait sur un ticket essentiellement antireligieux avait implosé avant les élections suivantes du mois de mars 2006. Yossef Paritzky avait lui-même déjà été exclu du parti pour avoir comploté contre un collègue de parti Avraham Poraz!

Le parti Habayit Hayehoudi, par la voix de la présidente du groupe Shouli Moualem, a également réagi à ce post malveillant: “Yossef Paritzky est un personnage méprisable et délirant. Ce n’est pas la première fois qu’il tient des propos sexistes envers la ministre de la Justice, mais  cette fois-ci, il a choisi d’y ajouter une profanation de la mémoire de la Shoah en établissant un parallèle révoltant. Nous ne savons pas d’où vient son obsession pour Ayelet Shaked. Peut-être parce qu’elle est assise sur le siège qu’occupait autrefois son mentor politique (Tommy Lapid) et qu’elle engrange succès après succès, contrairement à ce qui se passait à l’époque où ils étaient au pouvoir”.

Photo Flash 90

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaire

  • hervé

    8 août 2018

    Puisque les Israëliens sont comparés à tort bien sur aux nazis, par les journalistes de merde de l’UE, il faut donner raison à ces derniers en agissant comme les nazis contre le sida en cancer que sont ces plaies arabes.

    Replay

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !