mercredi, 20 septembre, 2017

Quand Tsahal s’inspire de Pokémon lors d’un exercice de cyberdéfense

Des cadets des unités de cyberdéfense de l’Armée de l’Air, la Marine et l’Armée de Terre ont été divisés en six équipes représentant un différent type de Pokémon. Leur mission était de défendre les “villes” attaquées par une série d’intrus.

Chaque jour, la Team Rocket, une équipe composée de cyberdresseurs, a attaqué les villes des cadets et a essayé de s’emparer de leurs Pokémon. Au cours de cet exercice, les cadets devaient contrer ces attaques en utilisant leurs connaissances informatiques. L’équipe gagnante fut celle qui parvint à capturer tous les Pokémon.

“L’exercice imite de façon très réaliste une cyberattaque à grande échelle,” a dit le lieutenant Royi, commandant du cours des officiers de cyberdéfense. “Les cyberattaques se basent sur des attaques qui ont eu lieu à travers le monde. Les soldats ont dû défendre le réseau contre ces attaques, éliminer la menace, comprendre comment ils ont été attaqués et réparer le réseau.”

Pour la première fois, l’exercice comprenait des attaques depuis des appareils mobiles et de l’Internet des objets. Dans une des attaques, la Team Rocket est entrée dans un appareil mobile afin d’accéder aux données du réseau. Dans une autre, cette même Team Rocket a attaqué le réseau en visant les routers, modems et autres éléments du réseau Internet.

edn_1087

“La plus grande menace est ce qu’on appelle ‘ransomware’ (en français : logiciel de rançon) où un hacker convainc un utilisateur de cliquer sur un lien qui télécharge un logiciel malveillant,” a rapporté le lieutenant Royi. “Le monde entier est confronté à ce danger.”

L’exercice comprenait d’autres challenges intéressants pour les cadets. “Les défis en cyberdéfense sont les mêmes dans le monde entier,” a déclaré le commandant Oron Micha, porte-parole de la Division technologique C5i. “L’armée toute entière utilise la technologie et c’est cela qui en fait une cible permanente. Nous devons nous protéger.”

En juin 2015, le lieutenant-général Gadi Eizenkot, chef d’état-major des armées, a annoncé la création d’un nouveau “Commandement Cyber” qui supervisera tout ce qui concerne le domaine du virtuel. Le commandement devrait combiner toutes les capacités du Corps de Collecte de Renseignements et de la Division technologique C5i.

Source Tsahal.fr

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×