mardi, 17 octobre, 2017

Tsahal s’acharne contre El-Or Azaria

Le traitement réservé à El-Or Azaria depuis le début de l’affaire dépasse tout entendement lorsqu’on réalise que même s’il a dérogé aux consignes, le jeune soldat a achevé un vil terroriste qui était venu assassiner des Juifs. Durant toute la période du procès, la hiérarchie de l’armée et notamment le Parquet militaire n’ont guère épargné El-Or, jusqu’à ces dernières semaines où le Procureur avait demandé au chef d’Etat-major de ne pas raccourcir la durée de la peine de prison effectuée par le soldat. Il n’a heureusement pas été écouté.

Ce mercredi est venu un nouveau coup sur la tête de ce malheureux soldat: l’armée a décidé d’annuler la prime de libération à laquelle a droit chaque soldat à la fin de son service militaire. De même, il ne percevra pas rétroactivement la solde qui lui était due depuis le jour où il s’est trouvé dans cette situation. La prime de libération est un montant très significatif, près de 20.000 shekels, qui permettent souvent les soldats libérés à partir en vacances bien méritées ou à entreprendre des études supérieures.

Etty Azaria, sa soeur, a réagi avec colère: « Il s’agit d’un soldat avec des excellents états de service, qui a toujours rêvé de se battre pour son pays mais qui continue malheureusement à recevoir gifle après gifle de la part de cette institution qu’il aimait tant ».

Une honte.

Photo Avi Dishi / Flash 90

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×