mercredi, 15 août, 2018

Tournant à Jérusalem: le président de la Histadrout annonce son soutien à Zeev Elkin

A deux mois des élections municipales, le ministre Zeev Elkin, candidat à la mairie de Jérusalem, a reçu le soutien inattendu d’Avi Nisenkorn, le président de la Histadrout.

Zeev Elkin, l’un des ténors du Likoud, bénéficie déjà du soutien du Premier ministre Binyamin Netanyahou ainsi que celui du maire sortant Nir Barkat. Cette annonce faite par Avi Nisenkorn, qui est une figure du Parti travailliste, sera sans aucun doute un atout de plus pour l’actuel ministre de la Protection de l’Environnement et des Affaires de Jérusalem. Il est à la tête de dizaines de milliers de travailleurs dans la capitale et exerce une grande influence sur les syndicats tant dans le secteur public que privé.

Dans la vidéo qui annonce sa décision, Avi Nisenkorn explique: “Je soutiens Zeev Elkin car je suis certain qu’il sera un maire excellent, de stature étatique, et qui oeuvrera pour tous les habitants de Jérusalem. Il sait comment travailler et a de l’influence. Les habitants de Jérusalem ont besoin d’un maire fort. Je lui souhaite pleine réussite et j’espère que nous verrons une Jérusalem qui se développe pour la réussite de tous ses habitants”.

Le candidat a remercié le président de la Histadrout: “Avi Nisenkorn et moi avons déjà travaillé ensemble au bénéfice des travailleurs, et son soutien est très important pour moi. Il y a énormément de travailleurs à Jérusalem et en tant que maire, je continuerai à collaborer avec lui et nous améliorerons leurs conditions de vie”.

Concernant l’électorat francophone (important) de Jérusalem, Zeev Elkin a participé récemment à une première réunion organisée au domicile de Tamar Abessira, main droite bénévole auprès de Nir Barkat pour les olim de France et personnalité de premier plan dans la francophonie israélienne. Devant une soixantaine de personnes, le candidat a retracé son parcours et exposé les raisons qui l’ont poussé à se présenter. Pour mettre en évidence l’importance de Jérusalem à ses yeux et son désir de présider aux destinées de la capitale israélienne il a dit avec avec humour: “On entend d’habitude des maires qui veulent devenir ministres, mais jamais des ministres qui souhaitent devenir maires!” Zeev Elkin a estimé que les problèmes que connaît Jérusalem sont la quitessence des problèmes que connaîtra le pays dans l’avenir, d’où l’importance stratégique de gérer comme il faut les questions cruciales qui se posent aujourd’hui dans la capitale. Dans la seconde partie de la soirée il a répondu aux questions du public.

____________________

Autre actualité concernant la campagne municipale pour Jérusalem: les remous ne cessent pas au sein de la liste sioniste-religieuse “Meou’hadim” suite à une campagne publicitaire très mal inspirée du conseiller stratégique de la liste Habayit Hayehoudi-Ihoud Leoumi, Yehoshoua Mor-Yossef, qui a choisi d’attaquer la population orthodoxe. Sur l’affiche apparaissent Moshé Leon, Zeev Elkin et Ofer Berkovitz coiffés d’un chapeau noir et affublés de papillotes. La légende est explicite: “Seul un Habayit Hayehoudi gagnant stoppera l’influence des orthodoxes”. 

Le Ihoud Leoumi a exigé des excuses de la part de celui qui est à l’origine de cette campagne. Le député Betzalel Smotrich a demandé le retrait immédiat de ces affiches et indiqué que son mouvement se démarquait totalement de ce thème de campagne “douloureux et honteux”.

Naftali Benett, président de Habayit Hayehoudi a également exprimé sa totale désapprobation: “Habayit Hayehoudi dénonce vigoureusement  cette campagne diffusée par la section du parti à Jérusalem. Cette campagne n’a pas été lancée avec l’accord de la direction nationale du parti et elle ne reflète pas ses positions face au public orthodoxe. Ce n’est pas notre manière de voir les choses. Nous croyons à l’union et au dialogue entre les différents secteurs de la population de Jérusalem et non pas en l’aggravation des divisions.

Très durement attaqué de toutes parts, le conseiller stratégique Yehoshoua Mor-Yossef, dont certains demandent le limogeage, ne se rétracte pourtant pas: “Il est parfois bon d’aller vers l’extrême pour susciter le débat. Cette affiche est peut-être forte mais grâce à elle il est permis d’aborder les sujets centraux de cette campagne”. Mor-Yossef affirme que son but n’était pas d’attaquer la population orthodoxe en tant que telle mais de faire prendre conscience que seule une représentation sioniste-religieuse forte à la mairie sera capable de défendre les intérêts de toutes les populations de la ville et contrer les velléités des orthodoxes qui ne défendent que leur secteur particulier. Le conseiller en stratégie prétend que la montée en puissance (démographique et politique) des orthodoxes à Jérusalem pousse de nombreuses familles laïques ou sionistes-religieuses à quitter la ville.

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Commenter avec Facebook
Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !