lundi, 19 février, 2018

Tiferet Pascal: “Donner encore un sens à sa vie et à sa mort”

Pascal Yom Tov Abrahami, z”l,  a été tué il y a six ans, le 17 Av 5771, 18 août 2011, alors qu’il servait dans le commando antiterroriste Yamam. Pascal n’était vraiment pas un combattant ordinaire, comme le soulignait Shimon Peres : « Pascal Abrahami était déjà une légende de son vivant et non pas seulement après sa mort. Il a consacré toute sa vie à la défense d’Israël ». Il était aussi le plus ancien des combattants d’Israël puisqu’à sa mort il était âgé de 49 ans. Marié et père de trois enfants, Pascal se donnait corps et âme pour sa mission de défense de son peuple et de sa terre. Il a reçu deux des plus prestigieuses décorations militaires.

 

Donner du sens

Ses parents, d’origine française, ont, depuis, cherché à donner un ”sens à leur douleur” comme ils l’expriment et à perpétuer la mémoire de leur fils. Une association a été créée, un livre a été écrit sur son parcours et un film est diffusé dans les établissements scolaires. Au-delà de cela, Nicole et Eliahou Abrahami, souhaitent que dans les écoles, à côté des histoires des anciens héros de notre peuple, soient aussi enseignées celles des héros contemporains.

C’est donc avec beaucoup d’émotion qu’ils ont accueilli la proposition de la synagogue Tiferet Rimon de Petah Tikva de porter le nom de Pascal.

”Nous avons choisi de perpétuer le souvenir de notre fils, Pascal, à travers ce lieu de prières et de rencontres communautaires”, témoigne, émue, Nicole, ”Nous avons été très touchés lorsque les dirigeants de la communauté Tiferet Rimon de Petah Tikva sont venus vers vous”.
Cette communauté est connue pour son sionisme, son attachement profond aux soldats de Tsahal qu’elle bénit chaque Shabbat et aux grandes dates de notre histoire contemporaine comme Yom Haatsmaout et Yom Yeroushalayim. Pour les responsables de cette synagogue du quartier de Neve Gan à Petah Tikva, porter le nom d’une légende comme l’est devenu Pascal Abrahami est un honneur mais aussi une évidence.

”Perpétuer le nom de notre fils est très important pour nous”, poursuit Nicole, ”Cela donne encore un sens à sa vie et à sa mort. Nous avons hâte de voir les prières et les joies emplir ce lieu au nom de Pascal”.

Une synagogue digne de ce nom

La communauté Tiferet Rimon veut changer son nom en Tiferet Pascal. Mais pour ce faire, elle tient à ce que le lieu qui portera le nom de ce héros soit digne d’une synagogue. En effet, si la communauté fonctionne déjà aujourd’hui pour les prières et les événements communautaires, elle doit se contenter d’un petit local vétuste. Pour élever la mémoire de Pascal, z”l, ses parents et les responsables de la communauté ont besoin de l’aide du public.

“Nous n’avons pas de mots pour décrire notre émotion face à la mobilisation du public pour honorer la mémoire de Pascal, z”l”, racontent Nicole et Eliaou, ”Religieux, laïcs, du nord au sud, des personnes que nous ne connaissons pas, souhaitent participer”. Cette reconnaissance est immense mais la famille ne cache pas son souci de pouvoir mener le projet à son terme faute de financement. ”Chaque instant qui passe nous rapproche, nous l’espérons, de l’inauguration de ce lieu, si important pour nous. Nous puisons nos forces depuis six ans, dans la solidarité extraordinaire de notre peuple. Nous savons que nous pouvons compter sur lui”.

 

Pour aider au projet: Tiferet Rimon sur Google puis lien Headstart

https://goo.gl/wrCQJB

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire