lundi, 24 avril, 2017

Séminaire Ofek: Ouvrir de nouveaux horizons

Les filles ne sont pas laissées pour compte dans cet engouement de la communauté haredite pour les études universitaires. De nombreuses structures existent pour les jeunes filles religieuses, qui, après leur bac, veulent suivre des études, apprendre un métier, tout en restant dans une ambiance pudique et qui leur ressemble.

Le séminaire orthodoxe Ofek, de la chaine d’établissements Or Nehardea, en fait partie. A l’effectif déjà important de ce cursus, s’ajoutent chaque année de plus en plus de jeunes françaises issues des écoles orthodoxes françaises. Cette année, ce ne sont pas moins de six françaises qui ont rejoint les bancs d’Ofek.

 

Informatique et Infirmerie

Le séminaire Ofek s’adresse aux bachelières des Beth Yaacov, écoles orthodoxes pour filles. L’enseignement qui y est dispensé se veut de qualité dans les deux branches proposées: informatique et infirmerie.

La directrice du séminaire, Haya Chasrek, nous détaille les programmes.  »En informatique, de nombreux cours sont proposés: de la programmation à l’électronique. Le cursus est placé sous le signe des sciences. Ainsi les jeunes filles peuvent aussi suivre des cours de biologie, de mathématiques, de physique et d’anglais professionnel.

Concernant les études d’infirmière, cette branche a ouverte plus récemment. Elle recouvre tous les domaines liés au métier d’infirmière puis des spécialités comme les soins auprès des personnes âgées, auprès des malades particuliers ou encore le métier de sage-femme ».

Les études que propose le séminaire Ofek sont complétées par des cours de kodech, en relation avec les matières dispensées. Les étudiantes en infirmerie sont formées aux hala’hot qui concernent les soins, le pikoua’h nefesh ou encore le travail le shabbat et les fêtes. Parallèlement, des cours de kodech plus traditionnels sont aussi proposés aux étudiantes.

 »Le programme qui me convient! »

 

Anaelle Shoushana a 19 ans. Elle sort de deux années de séminaire à Gateshead en Angleterre, mais elle est française. Issue d’une famille orthodoxe, Anaelle ne se voyait pas faire des études ailleurs que dans un établissement de cette tendance.

 »Depuis petite, mon rêve est d’être sage-femme. Pour moi, c’était clair que je ferai mes études en Israël. J’ai d’abord pensé au Mahon Tal puis une amie m’a parlé du séminaire Ofek. Je me suis rendue compte qu’il correspondait mieux à mes exigences au niveau religieux. En effet, j’ai été séduite par la mentalité, les cours de kodech et l’ambiance de cet endroit. Et pour couronner le tout, je peux y passer un double diplôme de sage-femme et de biotechnologie.

Les enseignants sont très compétents et les cours de kodech sont passionnants, entre autres parce qu’ils concernent notre future profession, ce qui est très enrichissant.

Ce n’est pas toujours facile d’être loin de la famille, de suivre des cours en hébreu, mais la motivation est réelle ».

Anaelle et ses amies françaises ont trouvé dans ce séminaire un endroit qui leur correspond, qui leur ressemble. Elles sont nombreuses dans ce milieu à suivre des études dans l’optique de fonder un foyer avec un homme qui étudiera au kollel, c’est ce qu’elles souhaitent. Pour cette raison, les filles orthodoxes se plongent dans les études avec force, conviction et détermination.

 

Pour plus de renseignements:

Chaine d’établissements Or Nehardea

Tel: 03-5242126

Site internet: www.or-nehardea.org.il

 

Guitel Ben-Ishay

Photos: Chaine d’établissements Or Nehardea

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×