dimanche, 24 septembre, 2017

Revers arabo-palestinien à l’Organisation mondiale du tourisme

L’Organisation mondiale du tourisme, dont le siège est à Madrid, a rejeté lundi la demande de l’Autorité Palestinienne d’être acceptée comme membre à part entière. Une nouvelle discussion sur cette question aura lieu dans deux ans, lors de la prochaine session plénière.

Le ministère israélien du Tourisme a publié un communiqué de victoire, spécifiant que cette décision a été le fruit des intenses efforts diplomatiques déployés par la délégation israélienne à l’OMT et surtout par le ministre du Tourisme Yariv Levin ». Ce succès a aussi pu être acquis  grâce à l’appui de certains pays qui ont réussi à éviter une majorité des deux-tiers requise pour adopter un nouvel Etat. Il est également d’autant plus retentissant que le sécrétaire-général de l’OMT est actuellement un jordanien, Taleb Rifaï.

L’Autorité Palestinienne poursuivait sa campagne pour se faire admettre dans des organisations internationales en tant « qu’Etat de Palestine » sans avoir à passer par des négociations avec Israël.

L’AP n’a donc pas réussi ce qu’elle avait réussi à l’Unesco. A travers le tourisme, l’AP tente également de réécrire et falsifier l’Histoire de ce pays en promenant des goupes de touristes « en Palestine », niant tout lien des Juifs avec Erets Israël et faisant croire aux touristes qu’un « peuple palestinien » vivait ici depuis des millénaires.

Photo Logo

 

 

Commenter avec Facebook
×
×