vendredi, 23 février, 2018

Revers arabo-palestinien à l’Organisation mondiale du tourisme

L’Organisation mondiale du tourisme, dont le siège est à Madrid, a rejeté lundi la demande de l’Autorité Palestinienne d’être acceptée comme membre à part entière. Une nouvelle discussion sur cette question aura lieu dans deux ans, lors de la prochaine session plénière.

Le ministère israélien du Tourisme a publié un communiqué de victoire, spécifiant que cette décision a été le fruit des intenses efforts diplomatiques déployés par la délégation israélienne à l’OMT et surtout par le ministre du Tourisme Yariv Levin”. Ce succès a aussi pu être acquis  grâce à l’appui de certains pays qui ont réussi à éviter une majorité des deux-tiers requise pour adopter un nouvel Etat. Il est également d’autant plus retentissant que le sécrétaire-général de l’OMT est actuellement un jordanien, Taleb Rifaï.

L’Autorité Palestinienne poursuivait sa campagne pour se faire admettre dans des organisations internationales en tant “qu’Etat de Palestine” sans avoir à passer par des négociations avec Israël.

L’AP n’a donc pas réussi ce qu’elle avait réussi à l’Unesco. A travers le tourisme, l’AP tente également de réécrire et falsifier l’Histoire de ce pays en promenant des goupes de touristes “en Palestine”, niant tout lien des Juifs avec Erets Israël et faisant croire aux touristes qu’un “peuple palestinien” vivait ici depuis des millénaires.

Photo Logo

 

 

Commenter avec Facebook