mercredi, 20 septembre, 2017

Ma rencontre avec Elie Buzyn, rescapé d’Auschwitz et père d’Agnès Buzyn, nouvelle ministre de la santé

Elie qui avait eu les pieds gelés à Auschwitz, a eu la volonté de faire médecine et de devenir chirurgien orthopédique, il a eu 3 enfants.

HISTOIRE ET POLITIQUE – Depuis le tournage de mon précédent documentaire « Young et moi », plusieurs témoins apparaissant dans mon film ont disparu, j’ai réalisé que bientôt il n’y aurait plus d’anciens déportés et que mes enfants, très petits aujourd’hui, n’auraient pas la possibilité de rencontrer l’un d’entre eux. J’ai ressenti alors le besoin et presque le devoir de poursuivre mon travail. J’en ai parlé autour de moi, et des enfants et petits enfants de déportés m’y ont fortement encouragée, « va leur demander tout ce que nous n’avons pas osé leur demander, pose leur toutes les question… »

Je ne suis pas moi même descendante de déporté mais mes enfants oui, leur père a perdu pendant la shoah la majeure partie de ses ancêtres. J’ai donc décidé d’aller rencontrer les derniers déportés chez eux, et de leur demander qu’ils me racontent leur vie, leur parcours pendant la guerre bien entendu mais aussi la vie après, la possibilité de vivre une vie normale avec un tel traumatisme, de fonder une famille, les séquelles et leur vision du monde aujourd’hui, un monde où malgré 6 millions de mort la haine du juif, de l’autre, n’a pas disparu.

Mon projet, qui est en pleine production à cette heure, est une série d’épisodes courts accessibles, qui seront rassemblés sur un site internet dédié et que le public pourra consulter librement. Je suis entrain de finir les 10 premiers épisodes et ils seront mis en ligne le 16 juillet pour les 75 ans de la rafle du Vel d’hiv.

Et puis, aujourd’hui à 15h, j’entends prononcer un nom qui m’est familier:

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé.

Or, le premier que j’ai eu la chance d’aller filmer pour ma série c’est son père Elie Buzyn. Ce jour là, comme je lui avais demandé il a fait venir 3 de ses petits fils, « ma vengeance c’est eux! » m’a-t-il dit, Etty sa femme psychanalyste de renom consultait dans la pièce à coté. Elie m’a raconté son parcours, sa déportation à Auschwitz puis Buchenwald il est un des 900 rescapés mineurs de ce camp.

Et fait partie des 426 choisis pour être envoyés en France, des années après son retour et alors que tous les siens avaient été engloutis, Elie qui avait eu les pieds gelés à Auschwitz, a eu la volonté de faire médecine et de devenir chirurgien orthopédique, il a eu 3 enfants dont Agnès, une femme au parcours impressionnant, médecin hématologue, présidente du collège de la HAS mère de 3 fils et aujourd’hui ministre. Et au vu de cette actualité, j’ai décidé de révéler cet épisode qui lui est consacré, ici et dès aujourd’hui:

« Vous êtes le témoin du témoin que je suis », m’a t’il dit au moment de partir, je ferai tout mon possible Elie, aujourd’hui votre nom est partout, quelle magnifique revanche!

Teaser Les Derniers from helloprod on Vimeo.

 

Source Sophie Nahum Documentariste – www.huffingtonpost.fr

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×