dimanche, 26 mars, 2017

Rejet de la plainte contre le député Ayman Oudeh

La commission parlementaire d’éthique a rejeté une plainte contre le député Ayman Oudeh, leader de la Liste arabe unifiée, pour sa participation aux manifestations violentes dans le village bédouin d’Al Hiran. Elle a été déposée par Nava Boker, députée du Likoud, qui a estimé qu’Oudeh devait être suspendu de toute activité au sein de la Knesset. Dans la lettre qu’elle a adressée à la commission, elle a précisé : « La présence du député Oudeh et son comportement ont contribué largement à l’échauffement des esprits, aux réactions violentes contre les policiers et au meurtre terrible (de l’un d’entre eux)’. [Rappelons qu’il a été renversé par un habitant du village qui a par la suite été éliminé par les forces de l’ordre]. La commission a répondu que ‘la participation à des manifestations faisait partie de ses fonctions de député et que rien, dans la plainte, n’attestait qu’il avait lui-même fait preuve de violence’.

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×