mercredi, 15 août, 2018

Quand l’Union européenne échafaude des plans dans le dos d’Israël…

Le toupet de l’Union européenne n’a décidément pas de limites et son attitude  dédaigneuse envers la souveraineté israélienne devient insupportable.

La station Reshet Bet a révélé mercredi matin que l’UE a mis un point en grand secret un vaste plan d’infrastructures destiné à relier la Judée-Samarie et la bande de Gaza. “Petit détail” concernant ce plan élaboré depuis un an et demi, il a été mis au point sans en référer au principal intéressé: l’Etat d’Israël!

Ce plan qui s’étale sur trente ans prévoit notamment la construction d’aéroports et de ports ainsi qu’un réseau important de routes et de voies ferrées reliant la Judée-Samarie et la bande de Gaza. Inutile de préciser que le tracé de ces infrastructures terrestres traverse les zones C de Judée-Samarie, actuellement sous administration israélienne exclusive et englobe également les parties de Jérusalem libérées en 1967.

L’Union européenne persiste et signe donc dans son obsession de vouloir imposer sur le terrain un Etat ‘palestinien’ quoique en pense le gouvernement israélien.

Réagissant à cette nouvelle, le ministre des Transports et des Renseignements Israël Katz a déclaré: “Dès que j’ai entendu parler de ce plan européen, j’ai fait savoir à qui de droit que la Judée-Samarie ne sera pas reliée à la bande de Gaza. Tous ces plans resteront sur le papier et sont totalement inacceptables pour nous”.

Avec un mépris sans nom, l’Union européenne a fait savoir: “Nous n’avons pas besoin de l’autorisation d’Israël pour ébaucher un plan initial dans le domaine des transports, nous n’avons donc pas sollicité une telle approbation. Ce projet ne comporte pour l’instant aucune construction effective sur le terrain. Il fait partie de l’investissement global de l’UE en collaboration avec l’Autorité Palestinienne dans le cadre de la vision de la création future d’un Etat palestinien”!

Existe-t-il un mot plus fort que ”’houtspa”?

Photo STR

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaires

  • François

    8 août 2018

    Ce qui m’inquiète, c’est les logiques parallèles qui ont toutefois une entente tacite: comme personne ne parle à personne, aucun accord n’est possible, donc on ne change rien, on échafaude, et la vie continue comme avant.
    Si Mr Netanyahou avait parlé à Mme Mogherini, il aurait pu lui éviter d’échafauder,mais il aurait fallu alors réfléchir sur des logiques convergentes, en partant de visions radicalement différentes, voire opposées.
    Les défis mondiaux auxquels nous sommes tous confrontés risquent de se poser avec brutalité si la seule politique internationale des hommes est celle de l’Autruche.
    Le seul point positif chez Trump est qu’il bouscule, mais de l’Autruche, il passe tout de suite à l’Éléphant dans le magasin de porcelaine…Est ce mieux ou pire?.. Wait and see!
    Point de vue F.T

    Replay
  • Gil

    9 août 2018

    Qu esperez vous d une europe antisémite. Mais derrière tout cela c’est le QUAI d’Orsay qui tire les ficelles et donc M. MACRON. STOPPEZ les discussions avec l’Europe et patientez…. la faillite de la France est un préalable à tout cela. Et dans moins de 10 ans le pétrole ne sera plus aussi vital.

    Replay
  • Adam 'Hout

    9 août 2018

    Federica Mogherini a étudié à sciences politiques à l’université La Sapienza de Rome et obtient un diplôme en soutenant un mémoire de philosophie politique sur le rapport entre la religion et la politique dans l’islam, rédigé pendant son séjour dans le cadre du projet Erasmus à Sciences Po Aix…

    Replay

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !