jeudi, 27 juillet, 2017

ONU: Antonio Guterres admet que l’antisionisme est de l’antisémitisme

A l’occasion de Yom Hashoah, le secrétaire-général de l’ONU Antonio Guterres s’est exprimé devant l’assemblée générale du Congrès juif mondial à New York. Le contenu de son intervention confirme le changement de ton au sommet de l’ONU concernant Israël.
L’une des phrases les plus applaudies d’Antonio Guterres fut celle où il reconnut que « la négation du droit de l’Etat d’Israël à exister est l’une des formes de l’antisémitisme moderne ». Le nouveau secrétaire-général de l’ONU a également fait une déclaration d’intention qui constituerait une véritable révolution au sein de cette organisation si tant est qu’elle puisse être mise en œuvre: « En tant que secrétaire-général de l’ONU, je souhaite que l’Etat d’Israël soit traité comme tout autre Etat membre de l’ONU ». Il a toutefois reconnu qu’il n’a pas les moyens de contrôler toutes les tentatives de condamnations d’Israël qui émergent de l’ONU.

Il y aura effectivement beaucoup de travail. Ne retenons que ce chapitre: en septembre 2016, un rapport préparé par deux éminents spécialistes de droit international, Eugène Kontorovitch et Penny Grunseid présentait une étude comparative entre la manière dont l’ONU traitait la question de la Judée-Samarie et celle qui concernait sept autres situations de territoires disputés parmi les dizaines qui existent à travers la planète: l’Indonésie au Timor oriental, la Turquie en Chypre du Nord, la Russie en Géorgie et en Ukraine, l’Arménie en Azerbaïdjan, le Vietnam au Cambodge et le Maroc au Sahara occidental.
Le rapport est sans appel: l’ONU a utilisé à 530 reprises l’expression « d’occupant » concernant Israël contre zéro pour ces six autres pays.

Concernant la Shoah, le secrétaire-général de l’ONU l’a qualifiée de « crime les plus abominable dans l’Histoire de l’Humanité ». Il a promis d’utiliser tous les outils à disposition à l’ONU pour lutter contre l’antisémitisme et le négationnisme. Il a noté avec regret que l’antisémitisme relève la tête dans de nombreux endroits, par des agressions verbales, physiques, y compris des assassinats, ainsi que des actes de vandalisme contre des biens juifs ou des cimetières.

Photo Illustration

Commenter avec Facebook
×
×