dimanche, 17 décembre, 2017

Nouvelles révélations sur des violations iraniennes de l’accord nucléaire

Citant des sources en provenance des services allemands de renseignements, la chaîne Fox News a révélé que depuis la signature de l’Accord de Vienne en 2015, l’Iran a tenté à de très nombreuses reprises d’acquérir de la technologie nucléaire illégale. Selon la chaîne américaine il s’agirait pas moins de 32 fois en 2017 et 141 fois en 2016.

Ces technologies concerneraient à la fois le programme balistique mai également le programme nucléaire ce qui est formellement interdit selon les accords signés par Téhéran. Selon les services de renseignements allemands, « ces révélations posent de sérieuses questions sur des violations futures de l’accord par l’Iran » (sic).

les 32 dernières tentatives auraient été faites sur le territoire allemand, auprès d’entreprises situées dans l’Etat de Rhénanie du Nord-Westphalie dans lesquelles les Iraniens ont voulu acquérir des matériaux entrant dans la catégorie officielle de « prolifération atomique, biologique ou chimique à des fins de destructions massives ».

Les services de renseignement de la Rhénanie du Nord-Westphalie accusent l’Iran de s’être servi de sociétés-écrans situées dans les Emirats, en Turquie et en Chine afin de contourner les restrictions imposées par la communauté internationale sur ses programmes nucléaire et balistique.

Ces dernières révélations ne font que renforcer encore les avertissement lancés à la communauté internationale par le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou qui ne cesse d’affirmer que l’Iran trompe tout le monde et poursuit inlassablement son plan pour acquérir le plus vite possible l’arme atomique. Ces informations ont été diffusées par la chaîne Fox News à quelques jours de la déclaration que doit faire le président Donald Trump sur l’accord avec l’Iran. Le président américain a encore répété il y a deux semaines que l’accord signé sous la pression de Barack Obama avait été « l’un des pires jamais signés par les Etats-Unis » et qu’il était « une honte pour les Etats-Unis ».

Au fur et à mesure qu’approche le jour fatidique, les prises de position se multiplient, laissant clairement apparaître une nette césure dans la communauté internationale: d’un côté l’Administration américaine et Israël, lucides sur les intentions iraniennes, et de l’autre, la plupart des pays de l’Union européenne, la Grande-Bretagne et la Russie qui estiment que l’accord est bon et qu’il faut le maintenir.

Attitude typique pour une organisation pacifiste, Béatrice Fihn, la directrice suédoise de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, prix Nobel de la Paix 2017 a affirmé son soutien à l’accord signé avec l’Iran et a appelé Donald Trump à le maintenir: « L’Administration américaine se doit de respecter cet accord afin d’éviter des conflits supplémentaires à l’avenir. La communauté internationale n’a vraiment pas besoin d’interrompre sa collaboration avec l’Iran à l’heure actuelle ». Chamberlain et Daladier n’auraient pas dit mieux.

Photo Illustration

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaires

  • Pierre Lys

    11 octobre 2017

    Il y a longtemps que les Iraniens possèdent la technologie et les moyens de faire une bombe. .. même chez les anti Iraniens ,il y a tromperie…tout ça pour donner un prétexte aux Américains de se créer une nouvelle guerre: rappelons que les USA font la guerre depuis plus de 100 ans,,il faut bien que le complexe militaro-industriel ait de quoi vivre, comme celui qui s’est constitué en Israël… qui lui aussi commence à agir ainsi.. La seule période  »tranquille » a donné la crise de 29…
    En parlant de l’Iran,on ne parle pas des autres problèmes…
    La politique est l’art d’aveugler…

    Replay
  • Pierre Lys

    11 octobre 2017

    Par ailleurs, pourquoi chercher si aux USA,il y a des  »fervents » d’Israël,il n’y a qu’a y installer Bibi…il sait tout mieux….

    Replay

Laisser un commentaire

×
×