vendredi, 25 mai, 2018

L’énorme coup de gueule (justifié) de Meyer Habib face à des élus anti-sionistes !

Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale a examinée un projet de loi UE-Israël, qui permettra d’ouvrir plus de lignes aériennes, notamment low cost, entre les deux pays. L’occasion pour des députés anti-sionistes de cracher sur Israël et de manquer de respect au député Meyer Habib. Mais celui-ci ne s’est pas démonté. Surtout à la fin de son intervention:

Meyer Habib:

“Nous avons examiné et adopté ce matin en commission des affaires étrangères le projet de loi de ratification de l’Accord UE-Israël relatif aux services aériens.

Concrètement, ce texte permettra d’ouvrir davantage de lignes France-Israël, notamment low-cost.

Nouveau député en 2013, j’avais obtenu, suite au travail de concert avec le Premier Ministre Benyamin Netanyahu et le Ministre des Transports Yisraël Katz, l’ouverture des vols Easy Jet. Ce qui a, comme vous l’avez constaté, fait considérablement baisser les prix ! Mais nous devons encore les faire baisser.

La ratification aurait dû être purement technique, et le débat de pure forme. Mais, l’extrême-gauche en a décidé autrement en imposant un débat public qui se transformera inexorablement en tribunal de l’Etat juif.

Dans la surenchère antisioniste et le buzz islamo-gauchiste, cette fois c’est le groupe GDR (communiste) qui s’est fait le champion de l’obsession anti-israélienne.

Aucun doute, ce débat en séance sera certainement l’occasion de débordements de haine contre Israël, comme nous l’avons souligné avec mon collègue Claude Goasguen.

A L’instar des Insoumis le 15 novembre dernier qui ont quitté l’hémicycle lorsque j’ai interpellé le gouvernement sur la demande scandaleuse de libération du terroriste Salah Hamouri, ce matin, alors qu’ils ont imposé un débat public, aucun communiste n’a eu la politesse d’être présent en commission des affaires étrangères, ne serait-ce que pour expliquer cette démarche absurde…

J’ai pris longuement la parole pour dénoncer cette phobie d’Israël, qui fait désormais partie de l’ADN de l’extrême-gauche …

Hélas, certains députés LREM ne sont pas en reste.

Face à l’hostilité, aux murmures et aux remarques, j’ai remis les points sur les « i ».

Réélu massivement en juin dernier, c’est à mes électeurs, et eux seuls, que j’ai des comptes à rendre.

N’en déplaise à certains, avec 88% des voix en Israël, j’ai encore plus de force pour porter toujours plus haut la voix des Français d’Israël à l’Assemblée nationale.

A voir (particulièrement la fin !).”

 

Source: Jssnews

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !