vendredi, 25 mai, 2018

La Juge Ihuellou doit revoir sa copie, par Sarah Cattan

Ce 30 janvier la toile et les media, très chauds après l’agression d’un enfant juif à Sarcelles, se sont à nouveau enflammés : Affaire Sarah Halimi, la Juge ne donnerait pas suite à une demande de requalification antisémite

Allons y voir. A neuf mois de l’assassinat de Sarah Halimi, tuée par son voisin Kobili Traoré parce qu’elle était juive et seulement parce qu’elle était juive, la Juge Ihuellou  n’avait toujours  pas donné suite à la demande du Parquet de Paris, en la personne de François Mollins,  de retenir le caractère antisémite du forfait du barbare islamiste et antisémite.

Par ordonnance du 29 janvier, la Juge d’Instruction a trouvé bon de rejeter la demande similaire des parties civiles, qui demandaient par la voix de Maître Buchinger, leur avocat, outre la requalification des faits en assassinat accompagné d’actes de barbarie, qu’elle actât la circonstance aggravante au motif de la religion de la victime.

Lundi donc, la juge Anne Ihuellou a refusé cette requête, au motif que les Parties civiles n’étaient pas fondées selon elle à demander dans ce cadre une requalification de la mise en examen.

Lire la suite sur Tribune Juive

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaire

  • Paul06

    2 février 2018

    Tout individu doué de raison sait que ce crime était antisemite, pas ce juge. Une faute

    Replay

Laisser un commentaire

Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !