dimanche, 17 décembre, 2017

Jérusalem: les députés arabes incitent à la violence

A la veille de la déclaration américaine tant attendue en Israël et dans le monde juif, les députés arabes se sont joints à la chorale des voix qui menacent de violences au cas où le président Donald Trump déclare Jérusalem comme capitale d’Israël. C’est apparemment ce qu’il fera car il en a averti par téléphone le chef de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas ainsi que d’autres dirigeants arabes dont le roi Abdallah II de Jordanie.

Le président de la Liste arabe unifiée Ayman Oudeh n’a pas mâché ses mots, traitant Donald Trump de « pyromane qui par sa folie va mettre le feu à toute la région ». Etranges propos pour quelqu’un qui soutient le terrorisme et menace régulièrement de violences.

Son collègue Ahmad Tibi a attaqué l’intention du président américain comme étant « contraire au droit international ». Il a déclaré que si Donald Trump met à exécution sa promesse électorale il s’agira d’un « attentat politique qui enterrera définitivement la vision de deux Etats ». « L’Administration américaine montre qu’elle fait partie du problème et non de la solution » a-t-il rajouté.

Aïda Touma-Suleiman  a elle-aussi accusé l’Adminsitration américaine de « porter un coup fatal au processus de paix » (qui n’existe pas…) et elle a accusé Israël d’être un « occupant à Jérusalem-Est ».

Quant à Jamal Zahalka il a carrément prévenu d’un soulèvement de grande envergure au cas où le président américain déclare Jérusalem comme capitale d’Israël.

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaire

  • WILLIAM

    6 décembre 2017

    Les chiens aboient….

    Replay

Laisser un commentaire

×
×