dimanche, 24 septembre, 2017

Le Gouvernement Israélien déclare enfin la guerre à Amnesty International !

Le gouvernement israélien a déclaré la guerre à l’une des ONG les plus présente dans le monde en raison de son appel on ne peut plus explicite concernant le boycott des produits Israéliens de Judée, de Samarie, de Jérusalem et du Golan. Franchement il était temps!…….Détails………
Amnesty International, une ONG britannique qui se décrit comme une « Organisation mondiale » dédiée à la défense des droits de l’homme, a lancé cet été un appel au Boycott (photo ci-dessus).
Le secrétaire général d’Amnesty International, Salil Shetty, avait déclaré en Juin :
« La communauté internationale doit interdire l’importation de tous les produits fabriqués dans les colonies Israéliennes illégales et mettre un terme aux bénéfices de plusieurs millions de dollars engrangés par ces sociétés, qui alimentent les violations massives des droits de l’homme contre les Palestiniens.
Il est temps que les États prennent des mesures concrètes pour arrêter le financement des colonies qui violent de manière flagrante le droit international et instituent des crimes de guerre ».
Dans sa déclaration, Shetty appelait à une interdiction globale des importations de produits Israéliens en provenance de Judée, de Samarie, de Jérusalem et du Golan.
Or, cette déclaration viole la législation anti-BDS, adoptée par la Knesset en 2011.
Du coup, Amnesty International devient hors la loi et s’expose, toujours selon la loi, à des sanctions financières.
En juillet, le ministre des Finances, Moshe Kahlon, s’était engagé à utiliser tous les moyens, y compris la révocation des avantages fiscaux, pour sanctionner Amnesty International d’avoir lancé une campagne anti-Israélienne au niveau mondial.
Selon Israël Hayom, le ministère des finances est prêt à imposer des sanctions à la branche Israélienne d’Amnesty International en déclarant expressément qu’elle a violé la loi anti-BDS, mettant par conséquent fin aux exonérations fiscales dont elle profite et l’exposant également à d’éventuels procès intentés par des entreprises touchées par des boycotts à l’étranger.
Le ministère des Finances devrait appeler les représentants de la branche Israélienne d’Amnesty International à une audience dans les prochains jours.
Un porte-parole d’Amnesty International a publié une déclaration ce mardi disant:
« Nous ne répondrons pas aux rumeurs ou aux fuites. Nous attendrons que le ministère des finances nous envoie une demande formelle et ensuite, nous communiquerons notre réponse « .
Rappelons également qu’une nouvelle loi permet d’interdire l’entrée en Israel des les activistes étrangers qui dénigrent le pays et appellent au boycott…..Bref, la guerre est lancée !
Depuis plusieurs années, Israel a été ciblé par Amnesty International. Les campagnes de propagande anti-israéliennes se sont multipliées et l’organisation n’a reculé devant rien pour condamner Israël…..Il est temps que cela cesse !!!

Voici pour ceux qui doutent encore quelques affiches scandaleuses publiées par l’organisation :

 

 

 

 

 

 

Source Koide9enisrael

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaires

  • Nathan Abitboul

    13 septembre 2017

    C’est un tout petit premier pas, il reste encore à envisger de fermer les bureaux de l’unesco en Israël et débaptiser la place de l’unesco à Haïfa pour la rebaptiser par exemple place de Jérusalem capitale d’ Israël, nos dirigeants on beaucoup à faire pour nous prouver qu’ils combattent réellement l’ennemis partout ou ils se trouve y compris au sein des « grandes » institutions internationale et de bien des diplomaties qui sont en général animées de haine féroce contre l’état d’Israël une haine qui sert beaucoup à l’expression d’un antisémitisme profond et incurable.

    Replay
  • Ixiane

    14 septembre 2017

    Le gouvernement sait bien ce qu’il faudrait faire , mais le faire réellement est une autre histoire : on veut bien espérer mais c’est lassant !!!

    Replay

Laisser un commentaire

×
×