dimanche, 17 décembre, 2017

Energies alternatives: Israël décerne un prix à deux chercheurs français et danois

Israël poursuit sa route pour devenir le leader mondial dans le domaine de l’innovation. A tel point que ce jeune Etat « se permet » aujourd’hui de décerner des prix à des chercheurs étrangers dont les découvertes amélioreront la qualité de la vie des habitants de la planète. Depuis cinq ans, un prix est notamment décerné conjointement par le Premier ministre, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace et le Keren Hayesod pour récompenser l’innovation dans le domaine des énergies alternatives pour les moyens de transport.

Cette année, les récpiendaires sont le français Jean-Marie Tarascon, scientifique spécialiste de chimie du solide et d’électrochimie et professeur au Collège de France ainsi que le danois Jens Nielsen, professeur à l’Université Chalmers de Göteborg (Suède). Il est considéré comme l’une des plus grandes sommités mondiales en biologie des systèmes et en ingénierie métabolique. Ils sont récompensés pour leurs recherches sur des technologies susceptibles de servir un jour de carburants alternatifs pour les transports.

Ce prix est assorti d’une somme d’un million de dollars offerts par la Fondation Eric & Sheila Samson, et il s’agit du montant le plus important remis pour un prix dans le domaines des énergies alternatives. Les lauréats ont été choisis parmi de nombreux candidats en Israël et à l’étranger par un jury international composé de spécialistes et présidé par le Prof. Itshak Apeloig, ancien doyen du Technion.

Le bureau du Premier ministre a expliqué que ce prix fait partie d’un programme gouvernemental dont l’objectif est de passer d’ici 2025 à de l’énergie alternative pour les moyens de transport en Israël. « La dépendance au pétrole à des implications géopolitiques, économiques et environnementales importantes et elle constitue une menace stratégique », explique-t-on dans l’entourage du Premier ministre.

Binyamin Netanyahou a félicité les deux lauréats pour leurs travaux et leur prix et il a souligné que le développement d’énergies alternatives est une priorité nationale pour Israël. Le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace Ofir Akounis a rappelé qu’Israël est engagé à encourager l’innovation, notamment dans le domaine des énergies car les progrès dans ce domaine auront une influence gigantesque et historique sur la planète et l’humanité.

Le prix sera remis aux deux lauréats le 31 octobre lors d’une convention internationale sur les combustibles alternatifs et les « transports intelligents » qui se tiendra en Israël. A cette convention assisteront des spécialistes internationaux des industries énergétiques et de l’automobile, des personnalités politiques venues du monde entier et des investisseurs, dans le but entre autre d’élaborer une politique commune dans le domaine des énergies alternatives.

Une nouvelle occasion de confirmer la centralité d’Israël dans les domaines de la recherche et de l’innovation.

Photo Illustration

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×