samedi, 19 août, 2017

Le dernier selfie. Avraham Azoulay

Hadas Malka,  23 ans, comme tous les jeunes  d’aujourd’hui, a envoyé, tout naturellement, vendredi dernier,  un selfie à ses amis, pour leur souhaiter chabbat chalom : ‘’Chabbat Chalom à tous mes amis que j’aime‘’.  Un sourire radieux, qui exprime la joie et la fierté de défendre son pays, de servir dans l’unité des gardes-frontières Magav, en uniforme de Tsahal, un regard plein de joie, d’espoir, de force et de courage. En prenant cette photo, la jeune Hadas, ne pensait pas que ce serait la dernière de son album et qu’elle resterait gravée pour toujours dans  le cœur de ses proches et de tout un peuple.

Chacun d’entre nous envoie, presque tous les jours, une photo, un selfie,  à sa famille,  à ses amis … En fait, chaque image,  geste ou parole revêt une importance capitale.

Le selfie d’Hadas vient nous réveiller. Il aurait pu être banal et tomber aux oubliettes, s’il n’avait pas été l’ultime signe de vie de cette jeune israélienne encore pleine de rêves, en plein épanouissement, et pourtant si forte. Elle était prête, malgré tous les dangers,  comme des milliers d’autres, à se sacrifier pour son peuple, pour sa terre. Elle s’est battue de façon héroïque et a ainsi sauvé la vie à d’autres personnes qui se tenaient là, tout près.

Ce nouvel attentat en plein cœur de Jérusalem, face a la porte de Sh’hem,  nous rappelle étrangement celui qui a fauché la vie à la jeune Magav Hadar Cohen z’’l, il y a un peu plus d’un an juste au même endroit. Cela nous rappelle combien les choses sont imprévisibles, combien il faut savoir apprécier chaque instant…un peu comme si c’était le dernier !  Il vient nous dire aussi de ne pas perdre la tête, ni gaspiller notre  énergie dans du futile, de l’insignifiant, ne pas dépenser nos forces dans de la colère, de la rancœur.

La vie  passe vite, c’est vrai, mais elle nous tend à chaque instant une main pour lui sourire. Alors, ne lui tournons pas le dos, car plus tard, c’est parfois trop tard !

Toutes nos pensées vont aux parents de Hadas, à ses trois frères, ses deux sœurs et tous ses amis.

Toutes nos pensées aussi au jeune soldat Youval Mana z’’l, d’à peine 20 ans, mort alors que la jeep dans laquelle il se trouvait s’est renversée pendant une opération de surveillance.

יהי זכרם ברוך

Avraham Azoulay

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×