jeudi, 21 juin, 2018

Le “comptable” d’Auschwitz est mort sans avoir effectué un seul jour de prison

L’hebdomadaire allemand Der Spiegel a annoncé lundi soir le décès de l’ancien officier SS nazi Oskar Grönig, surnommé le “comptable d’Auschwitz”, à l’âge de 96 ans. La nouvelle n’a pas fait grans bruit, c’est l’un des avocats du criminel qui en a fait part à certains médias.

Oskar Grönig avait été condamné en 2015 à quatre ans de réclusion après avoir avoué qu’il fut officier SS au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Il était jugé pour avoir soutenu économiquement le régime nazi, en envoyant l’argent des déportés à Berlin, et pour avoir assisté par trois fois à la «sélection» séparant, à l’entrée du camp, les nouveaux arrivants jugés aptes au travail de ceux qui étaient immédiatement tués. Dans le cadre de ses “fonctions” au camp, il était responsable du comptage de l’argent et des objets de valeur volés aux déportés juifs qui arrivaient  avant d’être exterminés, d’où son surnom de “comptable d’Auschwitz”. Lors du procès, il avait présenté ses excuses et avoué une “faute morale”.

Après le verdict, les avocats d’Oskar Grönig avait fait appel pour annuler la peine de prison “en raison de son âge avancé et son état de santé chancelant”. Mais au mois de décembre dernier, les juges avaient décidé qu’il effectuera le peine de prison à laquelle il a été condamné. Mais suite à de nouveaux recours, sa peine n’aura jamais été appliquée.

La loi allemande permet de poursuivre d’anciens nazis même s’ils n’ont pas participé activement à l’extermination de déportés. Quiconque a servi dans ces camps, à n’importe quel poste,est considéré comme ayant été complice de la machine d’extermination. Avec Oskar Grönig s’est éteint l’un des derniers nazis encore vivants et recherchés à travers le monde.

Photo Illustration

 

Commenter avec Facebook
Recevez chaque matin

L'actualité israélienne des dernières 24h !