jeudi, 27 juillet, 2017

Le commandant de la DCA justifie le tir du missile Hetz

Le commandant de la DCA israélienne, lieutenant-général Tsvi Haïmovitch a sans doute voulu répondre à l’ancien ministre de la Défense Ehoud Barak qui à force de vouloir critiquer le gouvernement se demandait si le tir d’un missile Hetz en direction d’un missile syrien avait été « judicieux »!

Tsvi Haïmovitch a révélé les conclusions de l’enquête de Tsahal sur l’interception du missile syrien. Il s’avère qu’il pesait plusieurs tonnes et portait une charge explosive de deux-cent kilos. De quoi faire des dégâts terribles s’il était tombé sur une zone habitée. D’après les calculs de Tsahal, le missile syrien se serait abattu dans la vallée du Jourdain s’il n’avait pas été détruit en vol.

Le commandant de la DCA a précisé que c’est le missile le plus gros et le plus dangereux qui a été tiré en direction du territoire israélien depuis les Scuds lors de la 1ère Guerre du Golfe en 1991. Tsvi Haïmovitch a rappelé que les consignes de Tsahal sont claires: neutraliser toute menace contre le territoire israélien et ses habitants.

« Il n’y avait pas de place pour de quelconques dilemmes ou hésitations » a conclu l’officier en allusion aux critiques d’Ehoud Barak soulignant que le ministre de la Défense ainsi que le chef d’Etat-major ont approuvé a-posteriori la décision rapide qu’a dû prendre le responsable du centre des interceptions de missiles.

Photo Ministère de la Défense

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×