mardi, 30 mai, 2017

Binyamin Netanyahou a reçu le chef de la diplomatie du Costa Rica

Le Costa-Rica était l’un des rares pays à voter systématiquement en faveur d’Israël dans le cadres de organisations internationales et les relations entre Israël et ce petit pays étaient au beau fixe, Israël apportant notamment son aide, sa technologie et son savoir-faire dans de nombreux domaines. Mais l’attitude de ce pays d’Amérique centrale a quelque peu évolué depuis les élections de 2014 et le changement à la tête du pouvoir.

La visite en Israël du ministre costaricien des Affaires étrangères Manuel Gonzales Sanz a peut-être été l’occasion de « resserrer les vis » dans cette amitié de longue date. Les entretiens entre les deux hommes ont porté sur les relations entre les deux pays ainsi que sur le conflit israélo-palestinien. Le Premier ministre a tenu à rappeler à son invité que le principal obstacle à la paix reste le refus constant et catégorique des Arabes palestiniens d’accepter un quelconque Etat juif, peu importent ses frontières. Le Premier ministre israélien a également demande au chef de la diplomatie costaricienne de revenir à la politique traditionelle de son pays et de voter en faveur d’Israël à l’ONU et dans les autres instances internationales.

Manuel Gonzales Sanz a remercié Binyamin Netanyahou pour son accueil et a promis que son pays allait reconsidérer sa manière de voter à l’ONU.

Par ailleurs, les deux hommes se sont engagés à renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaines du tourisme, de la sécurité intérieure, de l’eau et de l’agriculture.

Photo Haïm Zach / GPO

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×