samedi, 25 novembre, 2017

Apple poursuivi pour plagiat de brevet par l’israélien Corephotonics

D’un côté Apple vient de gagner sa bataille juridique qui l’oppose à Samsung depuis 2011 mais d’un autre côté la firme de Cupertino est mise en porte-à-faux. En effet, une start-up israélienne baptisée Corephotonics accuse le géant américain d’avoir utilisé sans son autorisation sa technologie de double capteur photo. Qu’en est-il vraiment ?

Apple a-t-il plagié l’entreprise israélienne ?

Située à Tel-Aviv, cette société est spécialisée dans le développement de modules destinés aux appareils mobiles. La start-up montante s’est d’ailleurs associée en début d’année 2017, à Samsung et à Foxconn, le fabricant d’iphone, pour la fabrication de double module photo sur certains Smartphones. D’après l’agence de presse Reuters, l’entreprise israélienne aurait porté plainte à la cour fédérale de San Jose lundi dernier. Dans son action en justice, Corephotonics accuse Apple d’avoir violé quatre de ses brevets concernant un double module photo sur un Smartphone. Dans l’objet de la plainte, il est précisé que la marque à la pomme aurait utilisé sa technologie brevetée pour la fabrication du double capteur photo des iPhone 7 Plus et 8 Plus sans y avoir été autorisé.

Un partenariat qui tourne à la contrefaçon

D’après Corephotonics, des discussions auraient été engagé entre les deux entreprises afin de mettre en place un « partenariat stratégique »mais la société de Tim Cook aurait décliné l’offre ainsi que toute collaboration éventuelle mais n’aurait pas manqué de plagier les brevets des Israéliens. Qui plus est, il semblerait que le comportement du géant Californien se soit avéré des plus hostiles en vers la start-up. En effet, dans sa plainte l’entreprise basée à Tel-Aviv stipule : « Le principal négociateur d’Apple a exprimé son mépris pour les brevets de Corephotonics, en disant au Dr Mendlovic (le CEO) et à d’autres que même si Apple violait les brevets, il faudrait des années et des millions de dollars en procès avant qu’Apple doive payer quelque chose ». Si les accusations envers Apple sont avérées il se pourrait que ce soit au tour de la firme américaine de payer des dommages et intérêts. Pour l’instant, aucun des protagonistes n’a encore commenté les faits mais l’affaire risque de ne pas en rester là.

 

Source: choisirmonmobile.com

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

×
×