samedi, 19 août, 2017

50 000 maisons construites sans permis dans le secteur arabe  

Israël applique la loi et la population arabe réagit en lançant un vaste mouvement de grève: c’est ce qui est arrivé lorsque la police, accompagnée de représentants du département de la planification et de la construction dépendant du ministère des Finances et de délégués du parquet, ont procédé mardi à la destruction de 11 maisons construites illégalement dans la localité arabe de Qalansuwa dans le centre d’Israël. Elles étaient toutes en chantier et pas encore habitées.

D’après les estimations, près de 50 000 maisons ont été construites sans permis dans le secteur arabe israélien. Malgré ces chiffres accablants, le député Ayman Oudeh, de la Liste Arabe unifiée, a prétendu ‘qu’il ne s’agissait pas de l’application de la loi mais d’une affaire politique’.

Suite à ces destructions et aux ordres de démolition, le maire de Qalansuwa, Abed Albast Salama, a annoncé qu’il donnerait sa démission. En outre, la commission de suivi des Arabes israéliens, dirigée par l’ancien député Muhammad Baraké, a proclamé la grève générale dans tout le secteur arabe.

A Nazareth, Oum el Fahm, Acco et dans des localités arabes de Galilée et du Triangle, de nombreux magasins n’ont pas ouvert leurs portes mercredi matin et plusieurs agences bancaires sont restées fermées. Un certain nombre d’établissements scolaires ont eux aussi respecté cet ordre de grève. Sont prévues également des manifestations dans plusieurs villes arabes du pays pour protester contre ces démolitions.

Commenter avec Facebook

Ca pourrait vous intéresser

Commentaire

  • julie

    11 janvier 2017

    Vite les médias français , allez sur place pour ramener vos fausses informations !!!

    Replay

Laisser un commentaire

×
×